Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Lamia, une fleur de la Soundoussia !

Publié par Kawther sur 12 Février 2006, 12:06pm

Catégories : #Coup 2 coeur!

Lamia Maâdini : la musique andalouse au féminin !!!

 (Source : CD de Lamia Maâdini)   

 

 

Née en 1967 à Alger, au sein d'une famille qui réservait une place de choix à la musique andalouse, Lamia était indéniablement prédisposée à cette inclination pour la musique. El effet, sa mère Salima Maadini, pianiste et professeur au conservatoire municipal d'Alger a tenu à ce que Lamia, tout comme sa soeur aînée, suive des cours de musique andalouse après l'école. Lamia est donc tout naturellement inscrite dès l'âge de 6 ans au conservatoire au cours animé par feu Si Abdelkrim Mhamsadji qui initie aux rudiments de cette musique et à la pratique de la mandoline.Après s'être familiarisée avec quelques modes et rythmes de la çanâa, Lamia intègre le cours supérieur dirigé par feu Si Mustapha Boutriche, son professeur attitré qui découvre son timbre et son aptitude à interpréter les "istikhbar", un don qu'il cultivera sans cesse, il l'initie également au luth et guide avec attention ses pas au fil des années et des différents examens jusqu'à l'obtention de son premier prix du conservatoire en 1988.

 
Très marquée par les encouragements de feu Si Mustapha Skandrani qui menait l'orchestre du conservatoire regroupant professeurs et élèves, Lamia interprète sous sa coupe, lors d'un concert du conservatoire, une nouba Dil. Elle prête également sa voix à une tentative d'harmonisation de la nouba Raml sous la baguette de feu Abdelwahab Salim et son orchestre philharmoniqueSes études au conservatoire et au lycée ne l'empêchent pas de rejoindre dès les premières années de sa création l'association El Fakhardjia, pour assister aux derniers cours dispensés par feu Si Abderrezak Fakhardji grand maître de l'école d'Alger. Ensuite, elle fait aussi partie des musiciens qui assistent à la naissance de l'association Es-soundoussia en 1986, sous la direction de Nour-Eddine Saoudi, une association à laquelle Lamia demeure fidèle jusqu'à ce jour, elle y dispense des cours de piano et assure toujours des interventions ponctuelles sur les CD de cet ensemble ainsi qu'en concert à travers l'Algérie et dans plusieurs pays du Maghreb et de l'Europe, ce qui ne l'éloigne pas de l'organisation de sa vie de famille et de l'éducation de son fils Amine, ainsi que de son travail d'agent commercial au sein d'Air Algérie.

 

 

 

(Biographie proposée par feu Tarik Hamouche, actualisée par le blog Andaloussiate)

MERCI à nos amis Mimi et Abderrazak Loubar pour les photos.

 

                                                                            Aujourd'hui, et pour le plaisir de ses amis, ses professeurs, ses élèves et beaucoup de mélomanes, Lamia se décide enfin à ne pas faire exception aux voix qui ont fait cette première génération d'Es-soundoussia et qui se sont toutes lancées dans de passionnantes carrières.Elle nous offre ainsi une interprétation de la nouba Sika, ainsi que deux autres CD dans des Qsayed populaires, des pièces savamment choisies et interprétées avec sincérité et émotion conjuguées à la technique et expérience que sont les siennes.

Lamia Maâdini, a actuellement à son actif trois (03) albums, le premier qui est nouba Sika, et les 2 autres, dans la poésie populaire, entre Hawzi et Aâroubi… 

Commenter cet article

benyechou 10/03/2006 02:03

Effectivement, pour Gheniete BENSOUSSENE c'est ce qu'on dit. Je pense qu'il ne faut pas pendre les pelures pour un nectar...sinon où mettre les Tetma, Reinette, Yemna, Alice (pour ne citer que celles-la). Donc pour rester objectif , il ne faut pas mélanger les lions et les cochons, ni les les serviettes et les torchons. Bien musicalement!! Et bonne continuation. Vos efforts méritent au moins cela.

Kawther 25/02/2006 11:53

Salut Benyechou!!! Un psedo bien choisi!!! Sais-tu que le fameux poème connu sous le nom de "qacidet Bensoussan" est du poète Benyechou ?!!! Bref, pour Lamia Maâdini, ce blog se charge de^présenter l'actualité telle quelle est. En quoi j'ai inventé ? Si tu n'aime pas sa voix actuelle, choghlek! Les goûts et les couleurs ne se discutent pas...Si tu dis que les voix d'Essendoussia étaient meilleures avant, je suis d'accord avec toi...pour le reste, il faut savoir rester objectif ! Bien musicalement.

benyechou 23/02/2006 15:36

je trouve qu'elle chantait peut-être bien dans les premiers enregistrements d'essendoussia. il ne faut pas mentir aux gens, les grands sont partis et la "véritable" musique andalouse (algérienne) agonise.

ilies YA RAYI 19/02/2006 02:32

j'adore Lamia Maâdini, ... aufaite, j'aime tout ceux qui font de la musique algérienne, une mousika à part !!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents