Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Casablanca rend hommage à Samy El Maghribi

Publié par Andaloussiate sur 29 Juin 2008, 19:00pm

Catégories : #Manifs Culturelles & Festivals

La Communauté Israélite de Casablanca
&
La Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain

Rendent hommage à

 

Samy Al Maghribi
Le Mardi 1er Juillet 2008 à partir de 20h30

 


 

 L’héritage de Samy sera interprété par :  

 

- Maxime KAROTCHI

- Michel ABITTAN

- Ahmed AL FAKIR

- Mohammed AL GHAIDI

- Samira KADIRI

- PINHAS

                                                  Et d’autres voix …


Ce récital de musique judéo-marocain aura lieu au

Musée du Judaïsme Marocain

 

 

 

Salomon  Amzallag  restera, pour toujours,

SAMY AL MAGHRIBI

 

             C’est pour nous tous, pour tous les juifs marocains et tous les connaisseurs de la musique marocaine, du melhoun, du tarab gharnati, de la musique andalouse une perte irréparable. Notre regretté Samy était, à la fois, une voix d’or, un expert en matière de musique marocaine et maghrébine, un créateur qui a su renouveler les chefs d’œuvres hérités de la tradition et apporter des créations nouvelles, qui, depuis sont elles mêmes entrées dans l’exceptionnel patrimoine musical marocain. L’art de Samy  restera comme une référence inoubliable de notre culture,  en même temps qu’un témoignage élevé de l’apport de notre judaïsme aux trésors de l’art musical marocain. C’est bien ce que prédisait l’adoption de son nom d’artiste. Al Maghribi, le « marocain », celui dont la voix, la culture et l’art créatif resteront comme un modèle pour les générations à venir…

                     Fondation du  Patrimoine
Culturel  Judéo-Marocain

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Message de la famille Amzallag à l’occasion du récital à la mémoire de Samy Elmaghribi, organisé au Musée du judaïsme marocain, à Casablanca, le 1er juillet 2008

 

Samy Elmaghribi, ce nom résonne dans nos cœurs comme le symbole d’une intelligence, d’une passion, d’un talent, d’une générosité et d’une sollicitude dont nous sommes les héritiers naturels, mais que nous sommes conscients de ne jamais voir réincarnés en un seul être. Nous aussi ressentons son départ comme une perte irréparable, comme un vide impossible à combler. Comment témoigner en toute humilité devant tous ceux qui l’ont connu et ont vibré au son de ses paroles et de sa musique de l’existence de cet artiste qui fut aussi un époux et un père bien-aimé? Entier et intègre, il ne se partageait pas et se donnait avec la même passion à son public et à sa famille. À ses côtés, nous avons non seulement vécu une vie hors du commun, mais avons appris à connaître, à interpréter et à aimer une tradition musicale qui transcende les frontières nationales, religieuses et culturelles. C’est en restant fidèlement ancré à sa marocanité qu’il nous a élevés à l’universel. Nous ne pouvons que communier dans le deuil avec cette large famille d’amoureux de sa musique à laquelle il nous a associés. Nous nous engageons à perpétuer avec elle la mémoire de l’artiste et de l’homme exceptionnels que fut notre bien-aimé et très regretté père. Notre étoile s’est éteinte, mais sa lumière brille à jamais dans notre cœur.

Nous regrettons de ne pouvoir assister à ce premier récital à sa mémoire, mais sommes de tout cœur avec vous.

 

Au nom de notre chère mère, Messody Cohen-Amzallag, et en notre nom à chacun, nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à tous les organisateurs de cette soirée, et en particulier au secrétaire-général de la Fondation du patrimoine judéo-marocain, M. Simon Lévy, au président de la Communauté israélite de Casablanca, M. Boris Toledano, au secrétaire-général du Conseil des communautés israélites du Maroc, M. Serge Berdugo, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi, ainsi qu’à notre cher ami et chercheur, M. Mohammed El Haddaoui.

 

Nous remercions aussi tous les artistes qui se sont associés à cet hommage et qui, en se laissant traverser par son inspiration, entretiennent la flamme de l’héritage de notre regretté père.

 

Les enfants de Samy Elmaghribi

Freha, Myriam, André, Esther, René et Yolande Amzallag

Remerciements à Yolande Amzallag, la fille du maître Samy El Maghribi, pour sa contribution et ses encouragements.

Commenter cet article

Musiques arabes 30/06/2008 10:12

j'ai repris juste l'information primaire sur mon blog avec un lien vers Andalousiate !

rachid 30/06/2008 01:06

C'est super comme hommage ! De plus, il y aura Pinhas. C'est celui que je préfère.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents