Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Le Festival International d'Alger

Publié par Andaloussiate sur 12 Décembre 2006, 16:38pm

Catégories : #Manifs Culturelles & Festivals

Le grand évènement musical de l’année : 

 

La 1ère Edition du Festival Culturel International

                           de Musique Andalouse


                                         (Alger, du 18 au 28 Décembre 2006)           


 La capitale algérienne se prépare pour vivre un 2ème Festival de la musique andalouse cette année. Après Andaloussiate El Djazaïr, organisé par l’établissement « Art & Culture » en juin dernier, plusieurs formations & artistes d’Algérie et d’ailleurs défileront tout au long de ce Festival,  pour sa 1ère Edition, à la salle Ibn Zeydoun d’Alger.

En plus des prestations musicales, ce Festival vivra plusieurs conférences, ainsi qu’un concours de Kouitra

Un site Internet a été mis en place à l’occasion de ce grand évènement musical, où sont groupées toutes les informations concernant ce Festival (Programmes, commissariat, autres…) :

     www.festivalgerie.org      


  

Commenter cet article

zaama zaama 15/01/2007 20:14

Voilà qui est plus serein et qui est bien commenté. ça fait toujours plaisir de la part d'un professionel comme vous.
Je comprends très bien la passion qui peut animer les chevronnés de musique. La musique une chose Sacrée, là je crois qu'il faut tempérer un peu. Mais c'est vrai, bravo de le répéter, les serviteurs se font rares, peut-être que c'est un état général de la civilisation, juste une direction nouvelle ? Laissons ça aux sociologues.
Ravi de lire ces trucs sur Kudsi... Les gens qui ont assisté à la soirée avec les turcs ont dû se faire une idée du grand sens artistique du monsieur et de son expérience (grande), mais avouez que pour nos jeunes musiciens et pour leurs professeurs qu'il était très indélicat de constituer un jury avec des étrangers. Est-ce encore un trait de notre civilisation algérienne de tout confier aux étrangers, zaama zaama on est bien un peuple civilisé !
Mais je n'ai rien à dire sur ce concours, je ne connais rien à la kwitra, c'est juste des paroles que j'ai captées.
Capitale de la culture, beihdja devient-elle une immortelle ? (2207 !)
Il n'y a rien à craindre au contraire, humiliation est un grand mot.
Tout style à sa particularités, ses limites, son public. C'est juste la mauvaise programmation et la précipitation qui risquent de donner des complexes aux nôtres, déjà fragilisés par une politique de marginalisation pas toujours pensée et c'est là que ça fait le plus mal. Comme vous dites, on a l'impression que c'est des incompétents qui tiennent les commandes.
Pour le reste il n'y a que les imbéciles qui pensent qu'ils sont arrivés au bout du chemin. Il faut se lever tôt pour aller à Cordoue... "lointaine et solitaire." (FGL)
Pour le show je trouve que vous êtes trop conciliant. Le manque d'imagination se faisait sentir, comme la lourdeur et cette autre aspect de notre civilisation de toujours exploiter le degré zéro de toute chose (musique, religion, politique, éducation, ..) comme une peur d'aller plus loin; au point d'expliquer au lieu de suggérer et ça donne du "garagouz " et du radiophonique. Cinima !
L'orchestre est bon, la sono aussi, les lumières aussi c'est du top. Mais c'est là le degré zéro du spectacle. L'essence vient par la suite et elle ne peut s'exprimer si ces éléments viennent à manquer.
Donc pour moi c'était étriqué et avez-vous remarqué que cet orchestre s'est plié à merveille avec notre civilisation algérienne, culture stade et conception "rapide et rythmée" de la musique.
Il fallait capter le regard de Nassima vers les gens de la percussion.
Aie! aie ! aie ! Cher Mohamed nous étions presque en parfait accord cette fois-ci.
J'espère que nous aurons l'occasion de nous amuser "utile" cette année, ça manque aussi quelque part à notre civilisation en mutation !

Mohamed 15/01/2007 14:39

La musique est une science, une langue et un art. Les trois éléments constituant cette définition sont aussi importants les uns que les autres. Chez nous, dans le milieu musical andalou, on a oublié, pour des raisons que tout le monde connaît, les deux premiers éléments. Conséquence : la médiocrité dans laquelle a été confinée cette musique, issue pourtant d’une grande civilisation. Je ne blâme pas les gens sincères qui ont été la mémoire de cette musique et qui ont contribué à sauver ce qui a pu l’être. Certains musiciens ont  consacré l’essentiel de leur vie à cette musique, sacrifiant au passage  leur famille et leurs intérêts. Toutes ces personnes méritent respect et considération. Par contre, je ne peux supporter les opportunistes de tout bord qui sont dans musique pour se servir et non pour la servir. Malheureusement, ces personnes, qui ne représentent qu’eux même, sont toujours au devant de la scène. Médiocres sur le plan musical de surcroît, ces gens là acceptent tout ce que les hommes dignes refusent. Là-dessus, je pense que c’est l’avis de la plupart des gens sincères et integres. Qu’en pensez vous Zaama zaama ? Vous avez compris que la musique est sacrée  et constitue presque une 2ème religion pour moi. Par conséquent, je ne peux avoir le sens de l’humour quand je parle de chose sérieuse. Je pense également que le blog a des prétentions honorables, ce qui justifie nos interventions. Ceci pour répondre à votre première réaction.

 

Les appréciations techniques des soirées, bien qu’incomplètes (inachevées), de Zaama zaama étaient justes à mon avis, et j’ai apprécié. Ceci pour la 2ème réaction.

 

Je suis d’accord avec vous Zaama zaama pour le reste sauf sur le point de l’incapacité d’appréciation des musiciens turcs quant à la valeur d’un joueur de Kwitra. Kudsi Erguner, que je connaissais avant sa venue à Alger à travers ses albums. Je vous le présente en deux mots comme j’ai au le plaisir de le faire à sa conférence au cercle Frantz Fanon. Je précise que je ne suis pas un membre organisateur, mais seulement, connaissant mon intérêt et mes connaissances de la musique classique turque on m’a demandé de le présenter. Zaama zaama n’y était pas et c’est dommage. Alors Kudsi Erguner, qui est chef d’orchestre de l’ensemble turque convié, est issu d’une grande famille de musicien versée dans la pratique de la musique classique turque et soufie. Il a appris l’essentiel de la tradition musicale classique et soufie de son grand père Souleyman et de son père Ulvi. Puis, il s’est installé à Paris pour continuer ses études de musicologie et d’architecture. Il est actuellement architecte et docteur en musicologie. Il a à son actif environ 90 CD. Au cours de sa conférence, il a parlé des effets néfastes de l’introduction des instruments tempérés dans notre musique, qui est une musique modale, riche par les différentes combinaisons d’intervalles. Chaque mode a une coloration spécifique par sa palette sonore spécifique. Il a également parlé de Djallal Eddine Erroumi et de la tradition Mawlawi à ma demande. Penser que c’est quelqu’un qui ne peut émettre un jugement sur la qualité d’un joueur d’instrument, et quelque soit l’instrument, je crois que c’est exagéré vu son expérience et son érudition en sciences et en musique en particulier. En tout cas c’est mon opinion et ça n’engage que moi.

 

Quand à ce que je pense de « Alger capitale de la culture arabe ». C’est une bonne chose, mais dans notre pays, nous avons toujours la fâcheuse habitude de prendre les choses à la légère et de programmer un évènement dans la précipitation. Des conséquences, je pense que l’appréciation de Beihdja Rahal est pertinente (voir El Watan du 14/01/2207) : « Ce que semble craindre la chanteuse d’andalou, c’est l’humiliation que les troupes algériennes pourraient connaître face aux chanteurs et musiciens arabes. « Qu’il s’agisse de l’Irak, de l’Iran, de
la Syrie
, de l’Egypte ou même du Liban, c’est de la très grande musique », appuie-t-elle. Selon Beihdja Rahal, les artistes algériens doivent prendre conscience qu’ils ont encore du chemin à faire et cela a été particulièrement flagrant lors du festival international de la musique andalouse qui vient tout juste de finir. « Les prestations turques et espagnoles étaient de grande qualité ».
Ella a tout résumé et c’est mon sentiment également. Je crois qu’on devrait voir les choses avec une optique nouvelle et il il faute qu’on arrête  de se dire qu’on est les plus beaux et les plus forts, parce que c’est faux. Il faut qu’on se mette à travailler et à mettre de l’ordre dans notre pays, c’est-à dire mettre les gens qu’il faut aux postes qu’il faut.

 

Quant au show de la soirée inaugurale, je dois avouer que j’ai été agréablement surpris par la qualité de l’organisation et du montage artistique. J’aurai aimé être sur place pour mieux apprécier. Le choix des artistes pose toujours problème chez nous. J’étais content de revoir mon rossignol  Nassima.  Hammidou est un bon chanteur mais on l’a trop vu à mon avis. D’autre part, on n’a pas montré toutes les facettes de notre culture musicale, ce qui est dommage. L’orchestre, c’était du top et du spectacle. Bravo en tout cas pour l’esprit d’ouverture qui anime cet orchestre.

 

Mohamed

 

 

Zaama zaama 14/01/2007 20:05

Et ouf, voilà enfin du concret qui se prépare sur ce blog. Le commissaire va parler.
 

Et zaama zaama Monsieur Mohamed n'a pas le sens de l'humour, ni du blog d'ailleurs. Ce n’est juste que de la musique cher monsieur.
 

Et le blog c'est justement l'univers du commentaire, de l'analyse pourquoi pas si on peut apporter la contradiction... c'est juste une facette un exercice de style, alors épargnez-nous les " côté négatif et l'esprit restrictif de certaines personnes qui se croient à même de faire des commentaires ou des analyses à propos d'un tel évènement."
 

Et M… , Amusons-nous un peu.
 

Et c’est en censurant les avis,  que vous jouez justement le jeu de ces personnes expertes en "Haff" qui refusent la parole aux autres, aux profanes, aux spectateurs lambda. Et comme il n’y a pas de critique spécialisée, tout devient permis.
Et personne n'a dit que le commissaire est un nul dans son domaine qui est la musique et la musicologie.... et il s'est montré digne d'un grand animateur (même si certains l'ont trouvé nul sur ce coup) de l'avis du public le seul juge. Et personne ne l'a insulté. Hasha
Et pour sa Nouba on laissera les gens comme vous, des compositeurs à ce qu’il me semble,  nous donner un avis "objectif", pour nous éclairer. Car comme dit le commissaire « la lumière ne rend pas aveugle ».
Et pour le « Oser proposer une composition » ? Voilà que Monsieur Mohamed ne manque pas d'humour !
 

Et tout le monde sait que "oser" ne prouve que l'audace du compositeur. Rien ne dit que la composition est dans les canons de l’art traditionnel. Elle peut cependant plaire au public et c’est beaucoup.
 

Et si les  vrais chouyyoukhs  n'osent jamais c’est peut-être par  modestie ( qui généralement est proportionnelle à leur « véritable » science et à un sens du respect de la tradition pas toujours bien placé – là je rejoins notre ami Mohamed sur la forme mais pas sur le fond) . Mais toujours est-il qu’on  n’enterre pas un cheikh vivant !
Et la culture de l'intox et celle de la désinformation constituent presque une 2ème religion dans notre pays. Tout le monde est d’accord.
Et la musique andalouse n'est nullement concernée par une quelconque échelle de médiocrité.
 

Et là, vous parlez des musiciens je suppose ? Dites Monsieur Mohammed, n’est-ce pas là un jugement de valeur ?
Et encore une  fois je  pense comme vous (et même plus) en disant que la pratique musicale a besoin de ce souffle nouveau. Et je ne pense pas que cela puisse déranger quand c'est du souffle. Il y a des vents très dévastateurs dans l'outre à EOLE. 
 

Et pour changer, parlons Zaama zaama de Alger capitale de la culture. Là j’ai envie de pleurer. Alors Monsieur Mohamed un commentaire sur cette soirée d’ouverture. Car, à bien penser, à  côté notre Festival fait figure d’une super production hollywoodienne.
 

Et Décidément rien ne semble aller du côté de la culture.
 

Et enfin, je retire ce que j’ai dit, Monsieur Mohammed est plein d’humour, quand il parle des turcs et autres membres du jury de
la Kwitra
, comme l’a fait remarqué un commentaire sur le blog. Sacré Mohammed !

 

Mahboul 11/01/2007 00:26

la folie atteint son paroxysme. Ou bien les turques que le malgache ont eu une révélation sur les techniques de la kouitra, ou que la kouitra se joue comme une guitare!!
Moi g vu Paco de Lucia en concert, enfin si ce nom vous dit quelque chose!!

Kawther 10/01/2007 16:34

Bonjour tout le monde. Le festival a eu lieu et c'est bien qu'il ait suscité autant de réactions.
Cependant, pour bien faire les choses, je tiens à ce qu'on entende le 2ème son de la cloche, et c'est pour cette raison que j'ai convié notre ami Rachid Guerbas à une interview. Je lui ai fait part de mes questions, en espérant qu'il accpete d'y répondre afin de nous éclaircir certains points. Cette interview sera publiée sur le Blog dès que j'aurais reçu ses réponses.

Bien musicalement. Kawther 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents