Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Les "Inqlabates"

Publié par Andaoussiate sur 10 Juin 2006, 18:20pm

Catégories : #Actualités- Débats

Les « Inqlabate »

 « Les Nqlabate sont des pièces indépendantes les unes des autres, empruntant leur textes aux mouwachahates et aux zedjel, et chantées sur un mouvement généralement léger et sur des mesures variées (2/4, ¾, 4/4, 5/4, 6/4, 7/4). Leur mélodie est basée sur les sept modes classiques fondamentaux déjà cités que sont : Djarka, Raml El Maya, Zidane, Aâraq, Sika, Mezmoum, Moual. » (Chants andalous, Recueil des poèmes des noubates de la musique Sanaa. Recueillis par Sid Ahmed Seri. IBDA, Alger 1997.)  

Les Nqlabate peuvent être joués et chantés selon une suite incluant des modes et des rythmes différents, de qui résulte « Noubate Nqlabate », ou bien Slislate Nqlabate. 

Souvent, les Nqlabatesont les 1ers morceaux à être enseignés dans les classes d’initiation de nos associations grâce à leur rythme léger, et leur poésie simple, qui font en sorte que ces morceaux soient faciles à retenir…tels : (قم ترى؛ متى نستريح؛ زارني المليح وحده...), qui sont des Nqlabate Moual. 

Il est  à préciser que les Nqlabate sont des pièces indépendantes, qui ne font pas partie de la structure de la nouba. Pourtant, une habitude s’est installée chez certains artistes ou  associations représentant la çanaâ algéroise : ces morceaux prennent de jour en jour la place de la touchia, précédant ainsi la nouba dans des enregistrements commercialisés…Ce phénomène est loin d’exister à Tlemcen, où les touachi restent irremplaçables.

 Exemple :

Slislate Nqlabate (enregistrée par Cheikh Sadeq Bédjaoui) 

انقلاب جاركة: هل سقتني الرّاح عيناك؛ استخبار رمل الماية- انقلاب رمل الماية: يا قوم ما وجدت صبرا؛ انقلاب زيدان: واصل الصّب المعنّى؛ استخبار سيكا- انقلاب سيكا: القدّ الذي سباني؛ انقلاب مزموم: ما اوحش نهار السّفر.

  

*A Tlemcen, il existe plusieurs « Slislate » (sorte de succession de Nqlabate), selon les rythmes : Sofiane, Bacheraf, Qcid… (Attention ! Ces Slislate ne contiennent pas uniquement des Nqlabate.)

Exemples de Slislates:

 -Slisla Mizène Sofiane : Orchestre Cheikh Larbi Ben Sari

 مـتى يـا عـريــب الحي؛ شهيل العين؛ قـد سـقتـنـي الـرّاح عيناك؛ سيدي أفعل ما يسرّك؛ الرّبِيع أَقْبَل يَـا إِنْسَـان؛ حبّي محبوبي لقد سمح لي؛ نمسى و نصبح مجدّد؛ ما سبى عقلي؛ ما احلا العشيّة (ميزان خلاص)؛ حرّمت بك نعاسي (ميزان خلاص).  

 -Slisla Mizène Bacheraf : Orchestre Nassim El Andalous- Oran

 اصفارت شمس العشّية؛ أسـفــي عـلى مـا مــضـى؛ استخبار رمل الماية؛ كيف العـمـل الله بـلاني بـالمحـبّـة؛ مال حبيبي ماله؛ ما آحلا العشية (ميزان خلاص) ؛ يا ساقي و اسقي حبيبي (ميزان خلاص).

 -Slisla Mizène Qcid : Association Culturelle Mustapha Belkhodja d’Oran

 صبح الريّاض قد لبس ثوبا جديد؛ على شحوب العشيّة؛ يا بديع الحسن أهلا؛ يا ساقي و اسقي حبيبي؛ يا لون العسل؛ يا نسيما جرّ ذيلا؛ سلّي همومك في ذا العشيّة.

 

Commenter cet article

malek 03/07/2006 14:14

bonjour,
Ma question etait de la curiosité dans le but de decouvrir qui etait monsieur benichou et non pas une indelicatesse !!!! donc keep cool et ne voyez en mon interrogation q\\\'une simple envie de connaitre et d\\\'apprendre ! Il est d\\\'ailleurs evident que monsieur benichou (ou d\\\'autres personne d\\\'ailleurs !) merite toute notre consideration au même titre que tout ceux qui s\\\'interessent à notre chér patrimoine andalou.  

Kawther 02/07/2006 17:52

Youcef: quel plaisir de te retrouver ! Le site Yafil est recommandé pour tous. Merci pour les précisions.
Malek.: Mais qui tu peux bien être (toi d'abord) ? En réponse à ta question, Mr Benichou est un géni de son état qui n'est malheureusement pas très connu sur la scène médiatique et artistique (ignoré par les notres peut-être?), de son petit coin, il continue à servir notre cher patrimoine :). Il mérite toute notre considération.

malek 01/07/2006 12:35

yaatik essaha kawter ... dommage que tu ne sois plus à radio tlemcen pour nous faire apprecier des enregistrement rares ... vivement d'autres articles  ! mais qui ca peut être Mr Benichou ?

Youssef 30/06/2006 21:26

Ps.
Et une pensée pour ceux qui ne sont plus de ce Monde, je pensais à Boudali Safir, mais mon contact du moment sur MSN m'a suggéré une autre personne... Allah yarhamhoum !
Donc Kawther ne te laisse pas démonter !
Youssef

youssef 30/06/2006 21:22

Le blog avance et c'est très bien.
Juste pour réagir au message de Benichou, qui j'espère ne restera pas anonyme et qui nous fera profiter de ses connaissances musicales, car il reste dans le vrai.
1- Il faut arrêter de dire que les poésies des Niqlab sont "légères" , ou "simples", ou ... ce n'ai pas vrai. Il y a dans les Niqlabate ce qu'il n'y a pas dans la Nouba en matière de poésie et en mètre classique de la prosodie arabe.
2- Le comble c'est que beaucoup de monde reprend ça, à commencer par notre ami Mahmoud Guettat qui a omis, comme beaucoup d'autres, avant lui et après lui, de mettre des guillemets. Car le texte (et l'appréciation sur les Niqlab) est de Boudali Safir, l'homme qui a peut-être le plus fait pour la musique algérienne.... dans son temps. 
3- La description des rythmes dans le passage de Serri (qui est aussi celle de Boudali) est trop schématique. Les 3/4 sont pratiquement absents des Niqlab ainsi que les 5/4.... ils ne sont pratiqués par les musiciens que pour  "bricoler" des morceaux complexes (donc défecteux et donc anti-pédagogiques.Les pauvres enfants, quel formatage avec cette absurdité de devoir enseigner des niqlabs au débuttants, une tradition dans les associations qui ne repose sur rien. C'était plus commode et certainement plus facile.  )
Bravo et au plaisir de découvrir d'autres pages... sourires))
Youssef

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents