Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Cheikh Mohamed Remaoun

Publié par Andaloussiate sur 2 Mai 2007, 11:10am

Catégories : #Le cercle des poètes disparus

البعض من حياة الشيخ والشاعر محمد الرمعون الندرومي
 
شاعرنا و شيخنا  محمد الرمعون رحمه الله 
من مواليد مدينة ندرومة العريقـــة سنة 1833م ما نعرفه عن الشيـــخ أنه ألـف الكثير من الشعــر الشعبـــي (الحوزي) وتغنى به.
كان يعزف آلة القمبري والكويترة،ونشط الكثير من الأعراس و المناسبات و الأفراح  آنذاك.
العادة  بندرومة أوجدت وحافظت على الكثيرمن الحكايات عن الشيخ رحمه الله مثـــــــــلا:
* أنه كان رجلا قويا كان محبا للأولياء الصالحين و الزوايا.
* وهناك من يقول أنه رافق الجان على هيأة حيوان ؟؟؟
* كان كثيرا ما يبيت في أضرحة الأولياء الصالحين كسيدي بلغيت الموحدي وزاوية درقاوة
ألف الكثير من الأشعار عندنا البعض منها، نذكر من بينها
1- قصيدة أليمني في لعتي ما زاروك امحاني...قصيدة معروفة ومشهورة في الوسط الفني في النوع الحوزي بحيث تغنت بها الكثير من الفرق الموسيقية، و الجمعيات والمطربين الكبار كالشيخ الحاج محمد غفور.
2- قصيدة الحضري و البدوي.
3- قصيدة القهوة و اللاتاي.
4- قصيدة الصبنيول .
5- قصيدة يهود تلمسان...
وهكذا توفي عن عمر يناهز الثمانين ودفن في زاوية درقاوة بالقرب من خلوته بجانب سيدي بلغيث بمدينة ندرومة  مدينة الدين و الأولياء رحمهم الله و ادخلهم فسيح جنانه آمين.
 
Proposée par Mr. Midoune Azeddine, président de l’Association El Mouahidia de Nedroma.

Commenter cet article

Mario 27/01/2008 18:47

Le thé et le café se querellent la première place Las, s'en vont se plaindre devant un juge sage, Respectable pour sa loyauté qui demande d'exposer : Qui de nous deux est aimé, préféré et meilleur ? Se plaignent amèrement irrités les deux liqueurs, Moi, le thé, boisson douce couleur d'or, j'apporte plaisir Aux distingués, aux riches et nobles de toutes les contrées. Avec mon arôme fort et enivrant, je rends la santé Où l'absinthe, la menthe verte et le gingembre fusionnent ; Siroté par les nobles au milieu des jardins de fleurs et d’orangers, Sous les jasmins à l'ombre des terrasses des palais. Toi Café, couleur noire tu représentes le charbon Tu n'es qu’une eau colorée sans valeur, Châtié sous les feux du torréfacteur ! Assez, bondit le café horrifié ! Moi je suis le compagnon.

REMAOUN 04/11/2007 03:18

Bonjour,Je suis un des descendents de cheikh Mohamed REAMOUN,  je voulais juste dire à Farid que le cheikh n'a pas été influencé par la poésie marocaine vu que sa poésie est propre à la ville ancestrale de Nedroma d'où il a puisé son inspiration.

brikci tani farid 23/05/2007 18:18

Bonjour.Une petite contribution qui j'espere sera utile aux chercheurs dans l'ocean andalou.Monsieur ahmed Amine Dellai dans son livre Chansons de la Casbah. Ed ENAG. Alger 2003. Page 111. Ecrit que kahwa ou lataye n'est signalé dans aucun ouvrage de référence sur le melhoun marocain, et n'apparait pas dans la liste des poémes attribués à Madani Turkmani. Certains disent que c'est Mestfa Bendimred de Tlemcen qui en est l'auteur; et enfin d'autres pretendent que c'est Mohamed Remaoun.Comme notre poéte de Nedrouma fut influencé par la poesie marocaine et  il n'est pas le seul ( kadour ben achour aussi) il n'est pas impossible que c'est lui qui écrit cette quacida sur la dispute entre les deux poisons qui sont le café et le thé.Bonne reception.Farid.

malisa 23/05/2007 14:48

salut je ne participe plus à over site car on m'as piraté tout mes photos vraiement moi je souhaite avoir des cd sur ce poete vraiement on ne parle jamais d'eux. comme le chanteur benkalfate fouzi  et hadj kacem. vraient nos voisin les marocain  il parlent de toutles chanteur il faut faire quelque chose pour ces chanteurs oublier moi je vis au maroc et je suis le programme de canal algerie vraient je ne trouve jamais des émissions sur nos chanteur et benzerga ni dali

Kawther 02/05/2007 15:16

Nassim: je me suis posée la même question que toi. Apparemment, tout pousse à croire qu'il s'agit d'un autre poème, pas celui chanté dans le chaâbi et le malhoun et dont on connait les versions.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents