Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate

Musique andalouse d'hier et d'aujourd'hui


Le nouveau sur notre chaîne Youtube

Publié par Andaloussiate sur 30 Janvier 2018, 13:08pm

Pour voir toutes nos vidéos sur Youtube: 

BlogAndaloussiate

 

1- L'association El Fakhardjia dans une nouba Rasd à Tlemcen: 1984

Il y a 34 ans de cela (lors du 20ème anniversaire de l'association Gharnata de Tlemcen), l'association El Fakhardjia, alors sous la houlette de Rezki Harbit, a présenté une nouba Rasd à la maison de la culture de Tlemcen. Nous en avons posté quelques extraits il y a quelques temps, et aujourd'hui, la vidéo est COMPLÈTE sur notre chaîne Youtube, pour le plaisir de tous nos amis à qui nous avons promis cet enregistrement en entier.
Cette vidéo est une jolie pièce d'archive parce que l'on y voit plusieurs noms de la scène artistique algérienne, tels que Rezki Harbit (violon), Moussa Haroun (mandole), Kamel Belkhodja (violon), Smain HIni (qanoun), Nadji Hama (oud), Nacer Eddine Chaouli (violon), Ahmed Takdjout (Hamidou au violon), Dalila Mekader (kwitra), Beihdja Rahal (mandoline), Hamid Belkhodja (Tar), et enfin feu Rachid Benchoubane (mandoline), et feu Boualem M'kachiche (kwitra)- Allah yerhamhom. 
La nouba Rasd est précédée d'une touchia "Noubet Soltane".
Ce qui m'a interpellée sur cette vidéo, en plus des musiciens de marque, et de l'exécution de la nouba, c'est le public tlemcenien, bonhommes en costumes/cravates, dames en hayek ou en tenues classiques, salle archi comble et gens debout! On peut d'ailleurs apercevoir Cheikh Mohamed Bouali Allah yerhmou dans le public (min 42,20').

 

2- L'association Essoundoussia dans une Nouba Ghrib: 1988

Sous la direction de Smain Hini, inoubliable et majestueuse nouba Ghrib, grâce a la qualité de l'instrumentation et des solistes qui auront marqué cette époque, telles les sœurs Bencheikh, Lamia Madini, Beihdja Rahal.
Notons que cette vidéo date de 1988 lors de la participation d'Es-soundoussia au 20ème anniversaire de Nassim El Andalous d'Oran.

 

3- L'association Ryad El Andalous de Tlemcen: 1980 

La nouba Hsîne est suivie d'un superbe Hawzi "Li Snîne Aâdida Nehwâk" (Ah ce hawzi est précédé d'un stikhbar dans le mode Aâraq d'une rare beauté...)
L'orchestre était dirigé par Cheikh Ahmed Malti Allah yerhmou.

* Ci-joint le commentaire de notre ami et collaborateur Mokhtar Hadj Slimane avec des précisions, assez enrichissantes, relatives à cette belle vidéo:

"Premier rang, de g. à d. : Mokhtar Hadj Slimane (Alto) – Refki Kalfat (Alto)- Tewfik Kalfat (violon 4/4, c’est le frère ainé de Rafki, et tous les deux sont les enfants de Djamel, l’as de la snitra qui jouait avec Cheikh Larbi) – Ahmed Malti Allah Yerhamou (Alto), c’était officiellement lui le chef d’orchestre mais sans vraiment l’être, le travail se faisait en équipe et tout le monde avait un volet à gérer, le chef n’était pas celui qui dirige ou donne des ordres, comme le faisaient les grands Cheikhs à l’époque tels Cheikh Larbi, Cheikh Bouali, Cheikh Sekkal ou plus récemment Cheikh Yahia Ghoul, que je salue au passage, non tout le monde avait une mission et tout le monde avait son avis à donner. Cheikh Ahmed Malti avait le titre de chef d’orchestre pour le côté hiérarchique, administratif et officiel. Bien, continuons avec l’effectif de la vidéo : - Abdelhak Charif (Alto, c’est un artiste fini, il joue de tous les instruments et il a un répertoire admirable dans sa tête, il a formé plusieurs artistes qui, aujourd’hui, volent de leurs propres ailes, tels Karim Boughazi, Hamid Taleb, Bedreddine Khaldoun, Tahar Hassar, le virtuose du violon 4/4 Mustapha Taleb et j’en oublie…Il est expert aussi dans la musique occidentale, maniant les accords avec dextérité. On jouait ensemble, dans notre petite adolescence, des morceaux des Beatles, « Let it be » et d‘autres .) – Mohamed Charif (luth, frère ainé de Abdelhak, ancien prof d’arabe, à l’époque c’était lui le président de l’association, aujourd’hui il est très malade, prions pour lui.) – Chakib Rahmoun (Kouitra, lui aussi est très doué dans la kouitra, tout autant que dans les autres instruments à corde, il est aujourd’hui avec Cheikh Salah Boukli à Kortobia). - Karadja (Luth, son passage éphémère à Ryad El Andalous a fait que rare d’entre nous ne connaissent son prénom, selon certaines rumeurs il avait arrêté la musique pour se confier à Dieu et à la Îbada, sa voix était belle mais il avait rarement l’opportunité de l’exprimer) . – Mohamed Kalfat (Luth, un artiste comme les Kalfat ont donné à la musique andalouse, très connaisseur et très grand pédagogue dans l’apprentissage des enfants de l’orchestre. Aujourd’hui, nous sommes tous les deux Muezzins du Vendredi à la mosquée de Birouana, lui il exécute le premier Adhan et moi je fais le second. Il est le mari de ma tante.) – Abdelhak Inal Allah Yerhamou (Luth. C’était lui le fournisseur en matière de Chghal, il avait une phonothèque très riche de Chikh Larbi et des autres Chouyoukhs ). Hamza Chaoui Boudghene (Tar. A l’époque, et peut être encore maintenant, c’était le meilleur trardji et il était sollicité par plusieurs associations et dans les soirées de mariages.) – Salih Boukli Hacène Allah Yerhamou (Derbouka. Un véritable as dans la percussion, très connaisseur et très régulier dans l’exécution. Nous étions fiers d’avoir un percussionniste aussi doué.) Ce sont là les éléments qui constituent le premier rang.

A présent nous passons au 2ème rang, mais la caméra ayant omis de filmer correctement ce 2ème rang, je ne sais pas si je vais pouvoir nommer simultanément et régulièrement les éléments qui la composaient. Après plusieurs essais, je n’y suis pas arrivé, alors, je vais faire jouer ma mémoire et te donner les noms sans les situer dans leurs places respectives :
Tout à fait à gauche, et je crois qu’il n’a pas eu la chance d’être filmé, il y avait mon cousin Lotfi Hadj Slimane (Alto) – Le petit Nabil Abi Ayad, fils de cheikh Braham ex membre de la Slam de Bouali (Mandoline) – Hebri Lachachi (Luth) – Abbas Kaid Slimane (Luth, il s’est lancé dans le show bizz avec des chansons populaires, le WAT et autres, sans trop réussir) – Abdelkader Sahrane (Luth, un ancien de la Casoran de Tlemcen) – Ghalem (Alto, je ne me rappelle plus de son prénom. Il est devenu un médecin spécialiste de renom dans un pays européen)"

 

 

4- L'association Ryad El Andalous de Tlemcen dans une nouba Medjenba: 1989

Sous la direction de Cheikh Ahmed Malti dans une nouba Medjanba, présentée lors du festival "Printemps Musical d'Alger" en 1989, et qui lui a valu le 1er prix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents