Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andaloussiate

Andaloussiate


Le Hawfi: la magie d'un chant tlemcenien

Publié par Andaloussiate sur 13 Mai 2016, 22:51pm

Le Hawfi: la magie d'un chant tlemcenien

 

 

Par Georges MARCAIS *

 

                   En vous laissant guider par le sentier qui suit un canal d’eau vive et qui passe au pied des murs d’Agadir ou celui qui serpente à flanc de hauteur et qui mène à la cascade d’el Ourit, vous entendez, derrière ces haies, les rires et les chants de jeunes filles. Quand est revenu le temps des cerises, les jardins leur appartiennent. La balançoire est leur jeu préféré. Une corde attachée par ces deux bouts pend à la branche solide d’un vieux figuier, on s’y assied, tour à tour, je ne sais quel rite magique perpétue ce naïf divertissement, mais il est sûr fort ancien, les chants traditionnels d’un mouvement très lents accompagnent les va et vient de l’escarpolette on les nomme Haoufi.

                   Le terme est déjà connu par Ibn Kheldoun et désignait certains petits poèmes lyriques familiers au peuple de Baghdad. Le Haoufi est devenu le genre proprement Tlemcenien.

                   Le modèle aurait été improvisé par un jeune poète de la ville qui avait regardé les femmes du Sultan se baignant dans les bassins transparents de la cascade, et qui, torturé en châtiment de cette audace, aurait exhalé sa douleur dans un chant demeuré célèbre.

                   On ne compose plus de Haoufi et c’est grand dommage. Ces petits poèmes qui, souvent ne comportent pas plus de quatre vers, expriment, à leur manières , toute la vie sentimentale des Tlemceniens, jeunes filles ou jeunes hommes et celle de l’amoureux qui hante la pensée.

 

Extrait du livre: Les villes d'art célèbres : Tlemcen, Librairie Renouard, H. Laurens, Paris 1950

 

*Né le 11 mars 1876 à Rennes, décédé le 20 mai 1962. Il découvrit Tlemcen en 1902

* Notons que Mr Yelles-Chaouche Mourad a édité un livre sur ce genre musical, appelé " Le Hawfi, poèsie féminine, et tradition orale au Maghreb", OPU 1990. Un documentaire a été réalisé dans le cadre de Tlemcen capitale de la culture islamique 2011.

Le Hawfi: la magie d'un chant tlemcenien
Le Hawfi: la magie d'un chant tlemcenien

Télécharger quelques textes de Hawfi: cliquez-ici

 

1- Feu Si Djelloul Benkalfat, ancien président de Gharnata, parlant de hawfi (1976)

(1903-1989)

 

2- Cheikh Abdelkrim Dali (Soirée familiale)

(1914-1978)

 

3- L'association Nassim El Andalous d'Oran (Mawlid nabawi 1983)

(Hawfi par Mme Nadjia Triqui & Nassim El Andalous)

 

4- L'association Nassim El Andalous (1988)

(Hawfi par Mohamed Habib Mansouri & Nassim El Andalous)

 

5- Cheikh Rédouane BenSari_jeune (1)

(Rédouane & l'orchestre Cheikh Larbi BenSari)

 

6- Rédouane BenSari_jeune (2)

(Rédouane & l'orchestre Cheikh Larbi BenSari)

 

7- Cheikh Rédouane BenSari_Luth

(1914-2002)

 

8- Samy El Maghribi

(1922-2008)

 

9- Cheikha Tetma Bentabet

(1891-1962)

 

10- Lila Benmansour Borsali (Répétition, Paris-2009)

(Répétition avec Les Airs Andalous de Paris, 2009)

 

11- Femme de Tlemcen: Hadja Zoubida Dali Youcef 

 

12- Femme de Tlemcen: Hadja Bentabet

Commenter cet article

Mélomane 15/05/2016 16:38

Belle surprise!!!
Toujours beaucoup d'émotions et d'authenticité à l'écoute du hawfi de Nadjia Triqui.
Un grand bravo pou vous Kawtar.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents